Les théâtres

 

Un peu d’histoire…

Inscrite en totalité à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1986, la Rotonde, conçue par l’architecte Desclères début 1913 puis Hébrard fin 1923 est un bâtiment d’esthétique « art déco » hors norme, qui ne cesse d’éveiller les curiosités.

Construite en forme de croix de Lorraine, forme désirée par ses concepteurs alsaciens afin de prouver leur attachement à la France, le bâtiment est coiffé d’une coupole. La hauteur sous coupole est de 17 mètres. La salle ronde qu’elle abrite fait 803 m2.

Le bâtiment est long de 95 mètres et large de 75 mètres.

 Au centre de la bâtisse, se trouve le théâtre. La scène a été construite sur les proportions du Châtelet à Paris, soit 12m de profondeur pour 19m de large (228m2). Auparavant, un mur de fond de scène pouvait se rabattre à loisir pour permettre d’agrandir la scène d’une dizaine de mètres de profondeur supplémentaire.

La salle mesure 27m de long sur 26 m de large soit 702m2 de surface. La jauge actuelle est de 854 places.

De superbes fresques coloniales ornent les murs. Elles ont été réalisées par Loys Prat, premier prix à Rome à l’époque de sa rencontre avec Armand Lederlin.

En 1990, ces fresques ont été restaurées par l’atelier Hollard afin de leur rendre leur éclat.

Pourquoi avoir construit un tel édifice ?

Début 1900, un groupe d’industriels alsaciens décide de transférer en France une usine de blanchiment, teinturerie et impression pour contourner les nouveaux tarifs douaniers.

Monsieur Armand Lederlin, fonde la BTT (Blanchisserie Teinturerie de Thaon) Elle a été pendant longtemps la première usine européenne de traitement des textiles. (usine qui employait jusqu’à 4 000 personnes)

Selon d’anciens ouvriers, Armand Lederlin surveillait la consommation d’alcool de ses ouvriers dans les cafés, il s’appliquait à vendre du thé et du café à la sortie de l’usine, tout cela pour faire baisser le taux d’alcoolisme trop répandu dans la région… C’est une vision très paternaliste de la direction de l’usine qui a influencé la construction de la Rotonde.

La Rotonde est un projet de grande ampleur à la hauteur des ambitions professionnelles d’Armand Lederlin.

Son but était de réaliser un temple des loisirs qui avait pour nom initial, l’Athénée.

En 1913 ce foyer patronal, plus qu’un lieu de rencontres, se construit non loin de l’usine afin d’offrir des animations aux ouvriers pour combler un vide culturel très présent à l’époque.

Ce bâtiment était un foyer patronal servant à abriter de nombreuses activités sociales, sportives et culturelles destinées au personnel de la B.T.T. avec ses nombreuses salles de réceptions, des restaurants, des salles de sport, de la balnéothérapie, une salle pour y donner des matchs de basket ou des galas de catch et un théâtre de 1 200 places.

La Rotonde devient alors une concentration de toutes les institutions favorables au développement moral et intellectuel des ouvriers

Entre 1914 et 1922, il y aura une interruption des travaux suite à la Grande Guerre mais ils reprendront en 1923.

La taille extraordinaire de la Rotonde permettait aussi l’organisation de réunions ou d’assemblées générales.

La Rotonde, aux yeux de tous, est l’héritière de cette symbolique sociale et économique.

La crise textile des années 1960 et le manque d’entretien menacèrent le bâtiment. Dès 1975, l’intervention et sa prise en charge par la ville de Thaon fut nécessaire. La ville acheta La Rotonde à la B.T.T. pour le franc symbolique le 2 octobre 1980. 

Le projet :

La proximité avec Épinal (10kms) fait imaginer un projet commun aux deux villes : la création d'un Syndicat mixte à Vocation Culturelle Epinal/Thaon les Vosges, syndicat qui gérera trois salles :

Le théâtre municipal

L’Auditorium de la Louvière à Epinal

Le Théâtre de la Rotonde à Thaon les Vosges.

Les Rénovations

Le projet de rénovation du Théâtre de la Rotonde est inscrit dans le contrat de plan Etat/Région de Lorraine 2000-2006 et un projet culturel se crée et s'intitule Scènes Vosges, projet de diffusion, de création et de sensibilisation en Théâtre, danse, cirque, jeune public et chanson française. La première saison de Scènes Vosges commence en septembre 2007 et, après 18 mois de travaux et 7 millions d'euros de budget de rénovation (DRAC - Conseil Régional de Lorraine - Conseil Général des Vosges - Ville d'Epinal - Ville de Thaon les Vosges), le théâtre de la Rotonde sera inauguré le 16 janvier 2009.